• 2016

     


     

     

    Calvi Altrimente

     


     

    Souhaite des joyeuses Fêtes a tous les calvais et calvaises

     

     

     

    Calvi Altrimente

    Informe les calvais et balanins de la tenue prochaine d’une rencontre avec  

     

    l’association antiCOR à Calvi, le vendredi 4 novembre 2016 à 18 h 30

        Hôtel Mariana.

     

    L’association présentera ses objectifs et parlera des moyens mis en oeuvre dans diverses communes, son but étant de lutter « contre la corruption pour une éthique en politique ».

    AntiCOR est l’auteur de plusieurs chartes à l’occasion d’élections, que ce soit au niveau local ou national.

    Lors des élections municipales de 2014 notre tête de liste : F.X. Acquaviva, a signé la charte d’ antiCOR.

    A titre d’exemples, quelques points  de la Charte  éthique antiCOR, c’est à dire les engagements du candidat signataire s’il est élu maire :

    -Non cumul et limitation des mandats et des fonctions exécutives : Le candidat tête de liste signataire s’engage à ne pas cumuler plus d’un mandat électoral et d’une fonction exécutive. Cet engagement ne concerne pas les fonctions qui relèvent de la participation de la commune à une intercommunalité.

    - Bonnes pratiques de gestion : Le candidat signataire s’engage à veiller à la formation de l’ensemble des élus du Conseil municipal, notamment sur l’élaboration et sur le contrôle du budget, la passation des marchés publics, l’exécution des délégations de services publics. Il s’engage à rendre public le nombre des emplois de cabinet et leur coût total.

    -Traitement des atteintes à la probité : Au nom de l’exemplarité des élus, le candidat signataire s’engage à suspendre les fonctions exécutives et les délégations d’un élu mis en examen pour un délit d’atteinte à la probité dans l’exercice d’un mandat électif. Il s’engage à retirer les fonctions et délégations de l’élu qui a fait l’objet d’une condamnation définitive pour un délit d’atteinte à la probité.

     

    Venez nombreux pour vous informer sur les récentes initiatives de cette démarche citoyenne hors pair.

    Á diffuser largement…

     

     

    Lettre ouverte à Mr Ortoli

    Cher Mr Ortoli

    Je me permets de vous adresser cette lettre ouverte car je m’étonne d’une certaine conception de l’information moderne. Les journaux passent pour être des vecteurs d’information et les gens leur font confiance.

    Le traitement de la fin du port de commerce de Calvi par votre journal me laisse dubitatif…

    Nous avons eu droit à 3 articles sur ce sujet. Un, juste après l’annonce des pouvoirs légaux de la fin du port de commerce à Calvi pour manque de sécurité face au terrorisme, puis une pleine page pour la conférence de presse de Mr le Maire et, aujourd’hui 26 septembre 2016, quasiment une autre pleine page pour nous redire ce qui avait déjà été dit. Mis à part 2 lignes dans le premier article, au milieu d’autres réactions, vous ne nous avez jamais invités à nous exprimer sur ce sujet important pour notre avenir.

    Quand vous nous interviewez, il vous faut toujours la réaction ou le point de vue de la mairie, l’inverse rarement … un traitement égalitaire qui laisse perplexe.

    Contrairement à la pensée unique, qui se retrouve dans le programme de campagne de Mr Santini, il y a d’autres solutions. La commune n’a plus investi sur le port depuis longtemps, toutes les politiques ont visé à réduire le trafic et on n’a pas cherché à trouver une solution pour les parkings des voitures des ferries. Les commerçants qui travaillaient grâce à eux seront contents de votre point de vue. Certains de nos compatriotes Ile-Roussiens veulent ériger une statue à notre maire dans leur ville. Ils ont des encombrements routiers mais leurs commerces et leurs hôtels bénéficient d’une manne dont l’équipe en place, à Calvi, ne voulait plus.

    Dans ce dossier, comme dans beaucoup d’autres, vous vous conduisez comme l’organe publicitaire de la Mairie de Calvi et de son Maire. Nous savions déjà qu’une certaine presse lui était inféodée, mais nous pensions que vous aviez un peu de liberté. Finalement votre groupe est aussi tenu que les autres principaux vecteurs d’information de la presse locale. Sous le couvert d’une ouverture à tous, vous ne faites qu’être les instruments des clanistes locaux et de leurs alliés et contribuez par vos actions de propagande à les maintenir au pouvoir.

    Une simple question, Mr Ortoli, existe-t-il encore une presse libre et impartiale dans notre ile ?

     

     

    Fx Acquaviva chef de file de Calvi Altrimente groupe d’opposition à Calvi

     

    l’Association Calvi Altrimente Soutien à la culture

    Chers vous tous

     

    Une petite missive d’été, loin de la nonchalance et de la torpeur de saison, pour vous faire part de nos inquiétudes à propos des difficultés matérielles rencontrées par le milieu culturel à Calvi. Nous sommes particulièrement sensibles au devenir de l’association U Svegliu Calvese qui s’active toute l’année et contribue à maintenir une offre et des échanges culturels chers à l’épanouissement de tout un chacun.

    Il est impensable de rester muet devant l’effondrement annoncé de l’offre culturelle.

    Nous défendons la variété culturelle et les activités à l’année, ce qui nous rendait également,

    par le passé, séduisants dans l’offre touristique.

    Ceci est un simple appel au soutien, un bulletin d’adhésion est joint à ce courrier, vous pouvez adhérer ou faire un don.

    Cliquer ici pour telecharger et imprimer le bulletin d'adhesion ou de don a l'Association U Svegliu Calvese 

     

    Puis envoyer par courrier a l'adresse suivante: Association U Svegliu Calvese, la Poudrière, 20260 CALVI

     

     

    Calvi Altrimente Dans Corse Matin

     

     

     Comment circuler agréablement à Calvi sans voiture ?

    2. Spassighjata : les personnes à mobilité réduite

     

    Mettons nous à la place des personnes à mobilité réduite pour les actes de la vie quotidienne,

    donnons une vraie valeur à la liberté de circuler et prêtons la main à un parcours facilitateur

    le long des rues de la ville. 

     

    MAIS, Il ne s’agit pas  de bonne volonté, plus qu’un devoir : c’est une obligation légale et morale.

    La loi du 10 juillet 2014 a habilité le Gouvernement à légiférer par ordonnance sur certains aspects de la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées : * la précision des obligations prévues par la loi, dite “Handicap”, du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées en matière d'accessibilité des établissements recevant du public, des bâtiments d'habitation et des services de transport public de voyageurs ;

    * la prolongation du délai permettant d’effectuer les travaux de mise en accessibilité de ces établissements, au-delà de 2015 ;

     

    Bien que le délai de mise en accessibilité soit prolongé, il n’en demeure pas moins que c’est une

    entreprise nécessitant une anticipation et des propositions concrètes. L’agenda  «  Ad’AP » (Agenda d’Accessibilité Programmée) doit être présenté rapidement aux services de l’état, certaines dotations dans les domaines publics ou privés sont possibles via la région et le département. Depuis mars 2016 la municipalité a fait état de son projet de déposer son AGENDA d’accessibilité en préfecture pour approbation, celui-ci prévoit d’échelonner sur 6 ans les travaux pour un coût estimé à 180 000 €, il a été annoncé que 15 établissements devaient être mis aux normes  : Etablissements Recevant du Public, à suivre..

     

    Difficile d’échapper à une série de mises au point : la réparation des trottoirs, l’ aménagement de nouveaux ‘ bateaux’ pour les piétons (comme à Bastia), poussettes et fauteuils roulants, installation de plateformes à pente douce (voir photo p.2), devant les magasins (au bon gré des commerçants) et les accès aux passages piétons, colmatage des chaussées piétonnes et restauration des pavés défectueux(récents ou non).

     

    Par ailleurs,dans le cadre de notre balade « comment se promener agréablement à Calvi sans voiture » Donnons  quelques contre-exemples :

    Route du stade, un tiers de trottoir, ne permettant pas de se croiser aux abords du collège et du stade ; puis du collège au centre social Cardellu, un trottoir inachevé depuis   2007.

    Du stade au croisement de l’hôtel Mariana : terre battue avec des ornières, impraticable pour les PMR, les parents avec des poussettes et les plus anciens (résidence San Francescu) qui ont quelque difficulté à se déplacer. Idem pour la rue des écoles, les ornières en moins.

    Avenue de la république : du slalom pour les piétons, impossible de croiser un fauteuil roulant, une poussette …. Ou bien un coup d’adrénaline sur la route….

     

    Comment circuler agréablement à Calvi sans voiture ?

    vu ailleurs

     

     

    A bientôt pour le troisième épisode : Spassighjata 3 / les deux roues

     

    Ce petit chemin…

     

    Le 8 mars 2016, François-Xavier Acquaviva, déposait en sous-préfecture de Calvi, au nom de Calvi Altrimente, une lettre ouverte adressée au Préfet de Haute-Corse : une lettre ouverte, car elle était publiée dans le même temps, dans l’hebdomadaire "Arritti", avant d’être reprise dans le prochain numéro du Ribombu.

     

    Quel en était l’objet ? Calvi Altrimente, avait dénoncé à de nombreuses reprises, le déni opposé à l’arrêté préfectoral n° 2007-191 2, en date du 10 juillet 2007, qui établissait le tracé du chemin du littoral entre la citadelle et la Revellata. Or, chacun a pu constater que cet arrêté pris, il faut le signaler, à la suite d’une initiative de la ville de Calvi, était régulièrement bafoué tant sur le tracé, que sur l’emprise ou la destination de l’ancien chemin des douaniers : des constructions délirantes, un enrochement anarchique, un accès à la mer privatisé, tout allait à l’encontre du dit arrêté préfectoral !

     

    Malgré les protestations, malgré la récente manifestation de Corsica Libera, les services de l’Etat continuaient à manifester une apathie suspecte.

     

    C’est pourquoi, Calvi Altrimente a décidé d’interpeler publiquement le plus haut représentant de l’Etat, dans le département, afin de réclamer la stricte application de l’arrêté du 10 juillet 2007.

     

    Aujourd’hui, Calvi Altrimente se réjouit d’apprendre que, des représentants de la municipalité de Calvi, ceux-là même qui sont à l’origine de reculades aux conséquences pernicieuses, tant sur le plan de l’environnement que sur le plan de l’urbanisme, s’apprêtent à rencontrer un représentant de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, pour traiter de la "réhabilitation du chemin du littoral" !

     

    En cette période de Carême, assisterions-nous à la conversion du pécheur repenti ?

     

    Ce petit chemin…

    Ce petit chemin…

     

    Ce petit chemin…

    Ce petit chemin…

    Monsieur le Préfet,

     

    Nous avons l’honneur et le plaisir de vous informer d’une découverte patrimoniale de la plus haute importance, qui a été faite à Calvi, dans une discrétion tout à fait surprenante !

    Jugez plutôt : une immense nécropole a été mise à jour le long du littoral, et au train où vont les choses, on peut raisonnablement supposer que d’autres éléments de ce monument funéraire vont encore "émerger". En effet, de jour en jour, de nouveaux bâtiments surgissent, mélange de béton, de pierre et de verre, aux toits en terrasse, sorte de ziggurat de pacotille, où le seul culte célébré consiste en celui de : "la vue dont je bénéficie est plus belle que la tienne" ! (Pièces 1, 2 et 3)

    Mais qui est enterré sous la nécropole ? Quels trésors a-t-on dissimulés pour accompagner le dernier voyage du défunt ? Eh bien ! En fait, défunt et trésors peuvent être regroupés sous un seul nom : Le sentier du littoral !

    Pardonnez cette introduction humoristique, Monsieur le Préfet, mais l’affaire qui nous conduit vers vous est si grave, le silence qui l’entoure est si …cotonneux, qu’elle réclame qu’on la traite avec distance, ceci afin que l’on y retrouve pl de raison que de passion.

    Permettez- nous de vous rappeler les faits :

    - le 10 juillet 2007 a été pris l’arrêté préfectoral n° 2007-191-2 portant approbation du tracé de la servitude de passage des piétons le long du littoral compris entre les lieux dits " la pointe de La Revellata" et " la citadelle" sur le territoire de la commune de Calvi. (Pièce n° 4) Cet arrêté faisait suite à une enquête publique et à une délibération de la ville de Calvi, en date du 29 janvier 2007, donnant un avis favorable au tracé.

    - Le 8 décembre 2012, un attentat détruisait partiellement des résidences secondaires, qui étaient en train d’être édifiées sur des parcelles bordant le dit sentier. C’est cet attentat qui alertait les citoyens sur ce qui était en train de se passer ! Les constructions, un temps interrompues, ont repris de plus belle, et se poursuivent aujourd’hui encore. Ceci au mépris de toutes les prescriptions de l’arrêté cité plus haut. En effet, le tracé a été modifié ; l’accès à la mer a été, par endroit, privatisé (Pièce n°5) ; l’emprise du chemin a été considérablement réduite (Pièce n°7), il n’y a pas de signalétique (Pièce n°8) .Pis encore, une signalétique renvoie les piétons sur un autre accès (Pièce n°9), ce qui permet "d’éviter" la zone actuellement construite, ou en cours de construction.

    Dès lors, on peut légitimement s’en étonner, et se demander :

    - Pourquoi et comment ce chemin du littoral, dont le tracé a été décidé conjointement par la ville de Calvi et les services de l’Etat, peut-il être aujourd’hui renié ?

    - Pourquoi et comment aucun des services cités dans l’arrêté, n’a pu faire respecter les prescriptions qui lui incombaient : pas de signalisation, pas d’entretien, pas de sécurité, pas de libre accès.

    - Pourquoi et comment, alors que l’arrêté a été notifié à chacun des propriétaires concernés par le tracé de la servitude et enregistré à la Conservation des Hypothèques de la Haute-Corse, a-t-on pu en arriver à une telle situation ?

    Aussi, Monsieur le Préfet, nous tournons-nous vers vous pour vous demander 

    - L’arrêté n°2007-191-2 a-t-il été abrogé ?

    - S’il n’en est rien, quelles mesures comptez-vous prendre pour qu’il soit enfin respecté ?

    Nous vous remercions de l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, et vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos respectueuses salutations.

     

    S’inscrire a notre Newsletter -  Scrizzione à a Newletter

     

    Motion

    Suite au compte rendu du dernier conseil municipal du lundi 14 mars, paru dans la presse (Corse net infos puis Corse Matin) , Calvi Altrimente tient à apporter les précisions suivantes:

    -Concernant l'avenir de la Revellata et l'activité qui pourrait être développée, Calvi Altrimente était opposée à la Motion proposée par à la municipalité.

    -A la suite du débat engagé et des demandes de précisions de sa part en particulier sur le statut du commerce de M. Franck Maraninchi, le maire a fait la proposition suivante: Francois-Xavier Acquaviva représentant de Calvi Altrimente et Jean-Louis Delpoux, adjoint à l'urbanisme devaient se rencontrer pour réécrire le texte de la motion,

    -Calvi Altrimente a donc apporté uniquement un accord au principe d'une motion,

    -Étant entendu que, rendue publique, la Motion n'a plus de raison d'être modifiée, que par voie de conséquences toutes les précisons qui auraient mérité d'être apportées quant aux conditions d'exploitation du commerce de M.Maraninchi et à la situation des autres constructions, ne sont pas prises en compte,

    -Calvi Altrimente se désolidarise de la municipalité et la renvoie à ses seules responsabilités.

    Calvi Altrimente déplore que la concertation avec la municipalité ne soit pas possible, et ce, de son seul fait.

     

     

     

     

     

    Comment circuler agréablement à Calvi sans voiture ?

     

    1.Spassighjata

     

    Promenons-nous à Calvi profitant de la clémence des éléments, qui que nous soyons

    parents et enfants, adolescents ou flâneurs de tous âges ! Nous serons bien en peine de trouver des espaces ombragés à moins de nous diriger vers la pinède par la passerelle en bois, c’est une option.

    En revanche, au centre ville, quelle possibilité aurait notre famille de trouver un espace public ou une oasis de plein air ? Aiguillons la vers la place des Belombras ou au pied de la citadelle : cinq arbres, deux bancs ou vers le petit jardin près de la gare, la place Marchal, le petit chemin au début de la plage, bordé de tamaris1et de criste marine2si caractéristiques de notre littoral.

    Tous lieux où il fait bon marcher, s’asseoir, converser, veiller aux petits et qui ne demandent qu’un petit coup de pouce, un minimum d’aménagement et d’entretien. Faisons des propositions en vue de créer plus de lieux facilitant le loisir quotidien de la promenade, du jeu ou du repos : 

    Les trottoirs devraient être praticables en poussette et pour les personnes à mobilité réduite partout, ce serait un début .Les trottoirs de la montée allant du stade à la mairie et sur la route d’Ajaccio, vers A Punta en sont un exemple parmi d’autres.

    Comment faire pour réguler le stationnement souvent anarchique, voire incivique.

    Puis par les temps qui courent, canicule oblige tous les étés, les arbres sont à planter ou replanter avec des essences locales, par exemple au petit jardin près de la gare et où soit dit en passant, quelques câbles électriques sont apparents au sol…

    Les quelques fontaines de la ville sont muettes depuis bien trop longtemps, il serait temps de les rendre aux calvais et aux vacanciers.

    L’aménagement de la place de l’église, bien abritée en hiver, mériterait quelques bancs et voilà une aire possible de veillée, de rencontres conviviales.

    La place Marchal, affectionnée par les anciens, se réduit comme peau de chagrin d’avril à octobre, elle est, en effet, occupée par les tables de deux restaurants, comment faire pour contenter tout le monde ?

    Et enfin, pourquoi ne pas réaménager l’espace au pied de la citadelle en aire de jeux pour enfants (il fut un temps où un tourniquet faisait le bonheur des petits).

     

    Vue panoramique ? elle saute aux yeux : la baie de Calvi est un écrin mais où est l’ombre pour le piéton allant de la pinède à l’entrée de la ville, le long de la route territoriale ? Voulons nous d’une ambiance anonyme rappelant la détestable «  baléarisation » des années 70 ? Tout ça manque de fraîcheur finalement. Où sont les arbres dignes de ce nom ?

     

    Avez-vous une bonne idée à partager ? si oui, rdv sur le blog de Calvi Altrimente.

     

    Bona SPASSIGhJATA !

     

    1: Tamaris ou Tamarix est un genre d'arbustes ou de petits arbres qui appartient à la famille des Tamaricacées 

    2: Criste marine ou Crithme ou Fenouil marin ou Perce-pierre est une plante vivace appartenant à la famille des Apiacées

    Suite du feuilleton : « Comment circuler agréablement à Calvi sans voiture » ?
    dans 2 semaines, deuxième volet : les personnes à mobilité réduite.
    Troisième et dernier volet : les deux roues.

     

    Communiqué

     

    17 JANVIER 2016

    S’inscrire a notre Newsletter -  Scrizzione à a Newletter

     

    Le sentier du littoral:

     

    La balade de ce jour nous apportera peut-être des informations nouvelles quant à l’évolution du sentier et, certainement nous fera poser d’autres questions quant à son entretien, sa police, son tracé.

     

    Au nom de CALVI Altrimente et des personnes réunies aujourd’hui, nous voulons garder et faire respecter ce bien commun et nous demandons l’application de l’arrêté N° 2007-191-2 du 10 juillet 2007. Enfin, nous attendons des réponses aux questions posées ou à poser dans les jours prochains.

    Nous revenons à nouveau devant vous pour parler d’un problème qui aurait du être régler depuis longtemps, celui du sentier « des douaniers », le sentier appelé désormais « du littoral ». Ce sentier régi par un arrêté préfectoral de 2007 ne suit pas son itinéraire dévolu, c'est-à-dire de la citadelle à la Revellata.

     

    Les soucis récurrents : Manque de signalétique, Délabrement du sentier, Pollutions diverses, Libre passage non établi ne sont toujours pas réglés malgré nos dénonciations.

     

    Pire aujourd’hui, la carte IGN des sentiers de randonnée de CALVI ref 4149OT, fait démarrer ce sentier du lieu dit « Tramariccia », ainsi que la signalétique, au début du sentier, à la croix, qui envoie les marcheurs sur la route, pour aller vers ces mêmes résidences.

     

    Il n’y a pas de reprise de signalétique pour retrouver le chemin et pourquoi n’y a-t-il pas de signalétique tout au long du sentier sauf au pied de nouvelles constructions ? Elles y abondent par miracle, pour ceux arrivant là sans aucune orientation.

     

    Pour ce qui nous concerne nous rappelons que :

     

    • L’arrêté détermine une servitude de passage de trois mètres de large avec un sentier dont la largeur est de 0.80 M à 1.20 M.
    • Les propriétaires sont tenus de laisser un droit de passage en tout temps.
    • Les travaux de signalisation, de libre passage et de sécurité sont à réaliser par la direction   départementale des territoires et de la mer et financés par la commune ou l’état.  
    • Nous avons demandé par ailleurs aux services de l’état si l’arrêté avait été modifié, sans être publié, nous attendons une réponse à ce jour. Nous regrettons qu’il n’y ait pas une prise de conscience plus importante des différents services en charge de ce dossier. Il ne faudrait pas que des largesses urbanistiques permettent à certains d’aliéner notre bien commun.
    • L’article 5 de l’arrêté précise que l’on ne peut apporter aucune modification de nature à faire, même provisoirement, obstacle au libre passage des piétons. Certains permis de construire ont été accordés sur ces emprises et ont détourné et rogné le chemin.
    • Le maire de la commune a en charge la police de la servitude.

     

    S’inscrire a notre Newsletter -  Scrizzione à a Newletter

    Les déchets

    I rumenzuli

     

    Aujourd’hui la Corse est dans une situation difficile en ce qui concerne la gestion des déchets. Cette crise est l’aveu d’un échec individuel et d’un échec collectif.

    Les déchets - I rumenzuli

    En général, nous ne sommes pas investies dans l’acte de tri et les institutions ne nous ont pas forcé la main et obligés à faire le tri, ce qui est la seule action durable pour la gestion de nos déchets dans notre île.

     

    Les déchets - I rumenzuli

    C’est pourquoi Calvi Altrimente appelle à un sursaut citoyen pour qu’enfin chacun prenne conscience que cela nous regarde tous et que le petit geste quotidien de chacun entraînera la bonne solution pour tous.

     

    Les déchets - I rumenzuli

    Oghje più chè mai scumpartemu i nostri rumenzuli

    2016

    I rumenzuli

     

    Oghje, a Corsica cunnosce una situazione pessima di pettu à i rumenzuli.

    Sta crisa hè u risultatu di un fiascu individuale è cullettivu.

    Ùn esiste micca  una vera vulintà di scumparte è e sfarente instituzione ùn anu

    micca messu in piazza i mezi necessarii pè ubligà a ghjente à fà u

    scumpartimentu, sola soluzione durevule pè a nosta tarra.

    Di pettu à stu custatu, Calvi Altrimente chjama i Corsi à piglià cuscenza chì hè

    un prublema chì ci tocca à tutti è chì u bonu gestu d’ogni ghjornu sarà a vera

    soluzione pè tutti.

     Oghje più chè mai scumpartemu i nostri rumenzuli

     

    S’inscrire a notre Newsletter -  Scrizzione à a Newletter

     Propose une balade sur le sentier du littoral: 

    le dimanche 17 Janvier, RDV à 9.30 à la croix , route d'Ajaccio. 

    Ce dimanche à partir de 9h30, Calvi Altrimente, au lieu dit "Croix des Balkans" route de Porto, afin de dénoncer l'abandon et l'état catastrophique du Sentier des douaniers .

    Le programme sera le suivant :

    - Conférence de presse à 9h30, suivie d'une ballade sur le Sentier ;
    - Merendella à partir de 11h30.

    (Prévoir son panier repas, des boissons seront proposées sur place.)

    Nous appelons l'ensemble des personnes qui le souhaitent à nous rejoindre !

    Venez nombreux !

     

    Dumenica, à partesi di 9 ore è mezu di mane, Calvi Altrimente, tenera una cunfarenza di stampa in Calvi, à u locu dettu "a Croce di i Balkans", strada di Portu, da dinunzià l'abbandonu è a situazione pessima di u Chjassu di u liturale.

    Eccu u prugramma :

    - Cunfarenza di stampa à partesi di 9 ore è mezu di mane, seguitata da una corta spassighjata nant'à u chjassu ;
    - Merendella à partesi d'11 ore è mezu di mane.

    (priparate a vostra robba, e bivende vi saranu ufferte)

    Chjamemu tutti quelli chì ci primureghjanu di u patrimoniu cumunu !

    Venite numarosi !

     

    CONVOCATION

     ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE

     de L’association

    S’inscrire a notre Newsletter -  Scrizzione à a Newletter

         

                                   VENDREDI 22 janvier 2016 à 18 h 00 au Café «  A Macagna  » 

    Ordre du jour :

    • Bilan moral
    • Bilan financier
    • Perspectives 2016
    • Suggestions
    • Renouvellement du conseil d’administration

     

    Pour adhérer en 2016, faites le sur place le jour de l’assemblée ou par courrier à l’adresse suivante :

    Association Calvi-Altrimente, chez H.Ambrosini

    20 bd Wilson

    20260 Calvi

    Montant minimum de l’adhésion/20 €, formulaire d’adhésion ci-joint 

     télécharger le formulaire 01

     

    Pour nous aider:

    Vous pouvez choisir un mode de virement automatique mensuel de la somme de votre choix,  

    télécharger le formulaire 01.1

    Renseignement (trésorier de l’association / 06 12 96 75 67) 

     

    En cas d’absence, vous pouvez être représenté par une personne de votre choix,

    télécharger le formulaire 02


     

    Cari amichi, "Calvi Altrimente" vi prega à tutti è à tutte a pace, a salute, a felicità è a prusperità per u 2016. 


    Chì l'annu novu sia quellu, tantu bramatu, di u ritornu di i nostri prighjuneri in la so terra è quellu di a libertà ritruvata per u nostru populu.

    Oramai a demucrazia hè in marchja in Corsica, accumpagnate la è fate campà u vostru populu. 


    V'abbracciemu è campate felici !!! 

    Chers amis, "Calvi Altrimente" vous souhaite à tous et à toutes la paix, la santé, le bonheur et la fortune pour l'année 2016.

    Que cette nouvelle année soit celle, tant espérée, du retour de nos prisonniers et celle de la liberté pour notre peuple.

    Désormais la démocratie est en marche en Corse, accompagnez-la.

    Nous vous embrassons et surtout VIVEZ HEUREUX !!!