• A TRUPPA DI U SVEGLIU CALVESE

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

     

     

    Samedi 30 juin – 21h30
    Calvi - Jardin de la Poudrière
    A TRUPPA DI U SVEGLIU CALVESE


    Présente


    LES DICTATEURS NAISSENT-ILS DANS LES CHOUX FLEURS ?

     


    Opera di dui soldi
    Très très librement adaptée des œuvres de Bertolt Brecht
    Texte et mise en scène d’Orlando Forioso
    Préparation vocale de Maryline Leonetti
    Avec
    Claudette Albertini – Madame Peachum, usurière / Fille de joie
    Marie-Blanche Carlotti – Roger Piccadilly, maire / Fille de joie
    Anne-Laure Cristofari – Ernesto Roma, gangster / Fille de joie
    Dhia Hemissi – Omar Sharif, acteur de talent /Trish, fille de joie/ Gangster
    Eric Laberenne – Monsieur Peachum, usurier et balance / Fille de joie
    Loïc Laberenne – Beck, agriculteur / Lopez, dealer/ Fille de joie / Gangster baullu
    Claire Mathieu – Jenny Colt, fille de joie en chef / Jennifer, dealeuse
    Antonia Noesen – Polly Peachum, femme d’Arturo
    Jacky Quilichini – Arturo Oui, apprenti dictateur
    Muriel Schmitt-Maglioli – Donald Colt, chef de la police / Piotr, plombier / Bill, agriculteur
    Dévote Spinosi – Désirée, dame de joie
    Jérémie Vandepoorte – Bud, agriculteur / Gangster
    Martine Vergnol – Bob, chef agriculteur / Fille de Joie
    Avec l’aimable participation de Bertolt Brecht

     



    Renseignements / réservation U Svegliu Calvese tél. 0495652357 svegliu@gmail.com
    Entrée 15 € /Réduit 8 €


    A Truppa di U Svegliu Calvese présente samedi 30 juin à 21h30, dans le jardin de la Poudrière de la Citadelle de Calvi “un’Opera di dui soldi”, très (mais alors très) librement adaptée de deux œuvres de Bertolt Brecht : L’Opéra de quatre sous et La résistible ascension de Arthur Ui.
    Rien qu’à la lecture du titre, on peut se faire une idée de l’ambiance du spectacle : LES DICTATEURS NAISSENT-ILS DANS LES CHOUX FLEURS ?
    Arturo Oui (Oui c’est son nom) est un gangster de bas étage de la ville d’Alabama, aux Etats-Unis, dans les années 30.
    Petit, brun et légèrement moustachu (cela vous rappelle quelqu’un peut-être ?), Arturo est prêt à tout pour faire main basse sur la ville. Dans ce but, il utilise ses gangsters, les prostituées, les usuriers, les policiers, l’ancien maire...Il devient le dictateur qui déclare la guerre au monde entier.
    Tous les habitants d’Alabama sont conquis et complices.
    Sauf qu’à la fin, quand la roue tourne, tous se retournent contre lui et retournent leur veste. La mémoire s’efface. Pour combien de temps ?
    Orlando Forioso est déjanté et il en a déjà fait la preuve. C’était indispensable pour traiter un tel sujet. Humour, sens comique et commedia dell’arte servent à dépeindre un Dictateur que l’histoire a bien connu, et qui y a laissé des traces sanglantes.
    Pourquoi le raconter au théâtre ? Nous sommes très (peut-être trop) distraits. Pourtant, aujourd’hui, on a la sensation que les libertés fondamentales sont de plus en plus menacées.
    La bande di A Truppa, pour la première fois, s’essaie aussi au chant (corci à noi !). La chanteuse Maryline Leonetti a fait tout ce qu’elle a pu pour limiter les dégâts. Vidaremu. Sentiremu.
    Le texte théâtral et les paroles des chansons sont nés de l’improvisation pendant les stages de théâtre à la Poudrière.
    Comme d’habitude, le spectacle est joué en français, corse et…allemand. Vous comprendrez tout, mais ne vous inquiétez pas si quelques mots d’allemand vous échappent…Le bonhomme est toujours très énervé.

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :