• Conseil municipal 15 avril 2014

    Conseil municipal 15 avril 2014

     

     

    Le conseil municipal était composé de 22 membres et de 7 procurations, d’où un effectif complet. Avaient donné procuration Antonelli Marie-Paule, Bereni Sylvie, Ceccaldi padoue, Guerini marie-Laurent, Pinelli Jean-Pierre, Robichon Julia et Senil isabelle.

    FX Acquaviva demanda la parole avant l’appel pour une déclaration préliminaire :  Mr Le Maire nous souhaiterions, dans le cadre de votre rôle de police du conseil municipal, que vous interdisiez l’accès aux réunions du conseil à Gilbert Guizol. En effet dans le cadre de sa deuxième activité, sous le pseudonyme de Jean-Paul lottier, ce monsieur écrit des articles partisans et tendancieux, mais ce n’est pas le problème, ce qui nous préoccupe c’est l’insertion de propos mensongers dans ses articles. Nous ne pouvons accepter qu’un journaliste, d’une manière ou d’une autre modifie les décisions ou votes de cette assemblée. Dans cette optique il nous semble inconcevable que ce monsieur continue à assister à nos réunions. Merci pour votre écoute.

    Le maire ne voyant pas de troubles à l’ordre public manifeste refusa de donner suite à notre demande. Nous espérons que le dit « journaliste » n’aura plus la légèreté » de modifier les décisions du conseil municipal dans sa « prose libre ».

    S’ensuivait le choix des commissions et de leur membres. Le maire demanda si nous etions d’accord pour designer notre membre de chaque commission dans le nombre choisit par le conseil et d’acter nos choix tel quel. Nous donnions notre accord général.

    Les commissions sont aux nombres de 8 avec un nombre fixe de conseillers, finances et fiscalité 8 ;    culture et patrimoine 7 ; sports, loisirs, animations, festivités  12 ;  éducation, jeunesse, enfance   8 ;   Urbanisme, aménagement du territoire et environnement    11 ; Port de plaisance et plage  7 ; Gestion de l’espace public   6 ; Travaux, Voirie, réseaux   6.

    Nous désignâmes ensuite les membres des autres commissions et organismes ou les conseillers siègent. (Nous ferons un article avec les commissions de chacun de nos élus que ce soit à la commune ou à la communauté de communes pour que vous puisez les contacter pour travailler avec eux ou pou les questionner ou les informer).

    La résolution sur la convention  d’objectif de la CAF pour l’A.L.S.H. était étudié. FX Acquaviva demanda pourquoi les documents nécessaires à la connaissance du dossier n’étaient pas présents en l’annexe 2. A Falcucci nous fit remarquer que c’était le même document signé tout les 3 ans. Suite à ma demande le maire fit acté que l’on nous fasse parvenir copie du document rempli pour que nous en ayons pleinement connaissance. La convention a été signée pour 3 ans. Nous semblions être les seuls à nous intéresser aux détails de ce document qui concerne quand même tout le fonctionnement du centre aéré.

    Le dernier point du conseil municipal concernait le débat d’orientation budgétaire. C’est plus une orientation de ce que sera le budget. Nous avons demandé des renseignements, auxquels le maire c’est plié de bonnes grâces et nous a donné des renseignements complémentaires pour que nous ayons une meilleure vision de ce que sera le budget et de son fonctionnement, précisions bien utiles pour nous et tout les nouveaux conseillers.

    Nous devrions avoir une légère augmentation des impôts pour l’année à venir. Nous commençons à nous familiariser avec les divers secteurs budgétaires (ex : les horodateurs vont dans le budget service général sans avoir à être soumis à la  tva, alors que les parking avec barrières sont soumis à tva et nécessite un budget à part)  et les divers budgets de Calvi au nombre de 7, plus 3 budget annexes (CCAS, OMT, caisse des écoles), ainsi que la relation budgétaire avec la communauté des communes. (Entretien des plages, reversement de taxes, etc…)

    Incidemment nous apprenions que le contrat avec Veolia finissait en 2020, et que la concession de la plage s’arrêtait en 2016, mais pourrait être renouvelée pour une période de 15 ans.

     

    En toute fin de conseil nous posions la questions du local pour l’opposition comme la loi nous y autorise, mais le maire au vue des locaux existants ne peut accéder à notre demande arguant que les employés ont peu de place pour travailler et que les adjoints n’ont que petit bureau pour eux 8. Affaire à suivre pour l’avenir…

    FX A demanda ce qu’il en était pour la formation des élus. Mr Nadal doit se renseigner et revenir vers nous. Il nous semble essentiel d’acquérir des formations utiles à une bonne compréhension des  documents et séances de travail à venir. Nous espérons que les nouveaux élus ou même les anciens s’intéresseront eux aussi à ces formations.

    E. Rochault clôtura avec une demande de renseignement sur la situation actuelle du port de plaisance et ses déboires judiciaires. En l’état de l’enquête peu de nouvelles. Nous avions envisagé la création d’une commission pour superviser le régisseur et ainsi le protéger d’éventuelles poursuites avec un contrôle fait par des élus. Il semble que la loi ne le permette pas. Les régisseurs comme le capitaine du port sont responsables des sommes qu’ils gèrent devant la loi.

    La mairie est en train de voir une amélioration possible du port de plaisance à ce niveau.

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :