•  A squadra Calvi Altrimente in dolu - Le groupe Calvi Altrimente en deuil

    Dolu

    Notre ami Eric nous a quittés ce matin lundi 27 Aout 2018.

    Nous tenons à saluer l’homme aux convictions fermes, mais jamais closes, et l’humaniste attaché aux valeurs de partage. Il a été un militant associatif engagé, et un homme politique au sens premier du terme, c'est-à-dire un homme armé de la volonté de s’occuper de la cité en premier lieu.

    Il aimait le débat, et il n’hésitait jamais à engager la discussion avec douceur, et un brin d’humour, pour faire adopter son point de vue.  Il ne manquait pas d’abnégation dans ses engagements, et il était doté d’une capacité à analyser et traiter les dossiers, sans pareil.

    Il était notre colistier, mais c’était avant tout un ami, sur lequel on pouvait compter et se reposer.

    Maintenant, c’est lui qui se repose, espère-t-on, de trop de souffrances imposées par une maladie cruelle. Et ce, pour notre plus grande tristesse.

    Une pensée toute particulière pour sa famille et sa compagne, déjà touchées récemment par le malheur, ainsi que pour toutes les personnes touchées par ce deuil.

    Le groupe Calvi Altrimente.

    Si n’hè andatu oghje, u 27 d’aostu, u nostru amicu Eric.

    Ch’ella ci sia data di salutà quì,  l’omu fermu indè e so cunvinzione, ma micca inchjuccatu, è l’omu generosu da i valori di spartera è di fratellanza  sputica. Hè statu un militante di l’associi impegnatu assai, è un puliticante, di quelli chì anu un scopu, l’unicu, quellu di primura si di a cità pè permette à a ghjente di campà inseme.

    À ellu, gli piacia u dibattitu,  ed era capace à lampa si in un cunfrontu, ma sempre cù dulcezza, è ancu un surrisettu, di manera à fà passà e s’idee.  Ùn l’incresciva micca di rinunzià à u so benistà , s’ell’era pè fà riesce un prugettu, ed era un tarcanu pè scioglie e difficultà di certi cartulari.

    Era u notr’amicu puliticu, ma sopratuttu era un amicu, di quelli chì so i puntelli di a vita, è senza elli si sente l’omu barculà.

    Oghje, hè ora ch’ellu s’arriposi : u cumbattimentu contr’à sta maltiaccia l’hà acciaccatu. È ne simu tutti afflitti assai.

    Prisintemu e nostre parte, cù rispettu è amicizia, à a so famiglia è à a so cumpagna, culpiti da pocu da u malannu tamantu, è à tutti quelli chì spartenu u dulore di stu dolu.

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • le sentier des douaniers ou sentier du littoral

     

     

    Samedi 30 juin – 21h30
    Calvi - Jardin de la Poudrière
    A TRUPPA DI U SVEGLIU CALVESE


    Présente


    LES DICTATEURS NAISSENT-ILS DANS LES CHOUX FLEURS ?

     


    Opera di dui soldi
    Très très librement adaptée des œuvres de Bertolt Brecht
    Texte et mise en scène d’Orlando Forioso
    Préparation vocale de Maryline Leonetti
    Avec
    Claudette Albertini – Madame Peachum, usurière / Fille de joie
    Marie-Blanche Carlotti – Roger Piccadilly, maire / Fille de joie
    Anne-Laure Cristofari – Ernesto Roma, gangster / Fille de joie
    Dhia Hemissi – Omar Sharif, acteur de talent /Trish, fille de joie/ Gangster
    Eric Laberenne – Monsieur Peachum, usurier et balance / Fille de joie
    Loïc Laberenne – Beck, agriculteur / Lopez, dealer/ Fille de joie / Gangster baullu
    Claire Mathieu – Jenny Colt, fille de joie en chef / Jennifer, dealeuse
    Antonia Noesen – Polly Peachum, femme d’Arturo
    Jacky Quilichini – Arturo Oui, apprenti dictateur
    Muriel Schmitt-Maglioli – Donald Colt, chef de la police / Piotr, plombier / Bill, agriculteur
    Dévote Spinosi – Désirée, dame de joie
    Jérémie Vandepoorte – Bud, agriculteur / Gangster
    Martine Vergnol – Bob, chef agriculteur / Fille de Joie
    Avec l’aimable participation de Bertolt Brecht

     



    Renseignements / réservation U Svegliu Calvese tél. 0495652357 svegliu@gmail.com
    Entrée 15 € /Réduit 8 €


    A Truppa di U Svegliu Calvese présente samedi 30 juin à 21h30, dans le jardin de la Poudrière de la Citadelle de Calvi “un’Opera di dui soldi”, très (mais alors très) librement adaptée de deux œuvres de Bertolt Brecht : L’Opéra de quatre sous et La résistible ascension de Arthur Ui.
    Rien qu’à la lecture du titre, on peut se faire une idée de l’ambiance du spectacle : LES DICTATEURS NAISSENT-ILS DANS LES CHOUX FLEURS ?
    Arturo Oui (Oui c’est son nom) est un gangster de bas étage de la ville d’Alabama, aux Etats-Unis, dans les années 30.
    Petit, brun et légèrement moustachu (cela vous rappelle quelqu’un peut-être ?), Arturo est prêt à tout pour faire main basse sur la ville. Dans ce but, il utilise ses gangsters, les prostituées, les usuriers, les policiers, l’ancien maire...Il devient le dictateur qui déclare la guerre au monde entier.
    Tous les habitants d’Alabama sont conquis et complices.
    Sauf qu’à la fin, quand la roue tourne, tous se retournent contre lui et retournent leur veste. La mémoire s’efface. Pour combien de temps ?
    Orlando Forioso est déjanté et il en a déjà fait la preuve. C’était indispensable pour traiter un tel sujet. Humour, sens comique et commedia dell’arte servent à dépeindre un Dictateur que l’histoire a bien connu, et qui y a laissé des traces sanglantes.
    Pourquoi le raconter au théâtre ? Nous sommes très (peut-être trop) distraits. Pourtant, aujourd’hui, on a la sensation que les libertés fondamentales sont de plus en plus menacées.
    La bande di A Truppa, pour la première fois, s’essaie aussi au chant (corci à noi !). La chanteuse Maryline Leonetti a fait tout ce qu’elle a pu pour limiter les dégâts. Vidaremu. Sentiremu.
    Le texte théâtral et les paroles des chansons sont nés de l’improvisation pendant les stages de théâtre à la Poudrière.
    Comme d’habitude, le spectacle est joué en français, corse et…allemand. Vous comprendrez tout, mais ne vous inquiétez pas si quelques mots d’allemand vous échappent…Le bonhomme est toujours très énervé.

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Nous avons repris notre baton de pèlerin pour parcourir le sentier des douaniers désormais appelé « sentier du littoral ».Depuis quelques années nous nous étions intéressés à son devenir car il était laissé à l’abandon et menaçait d’être effacé de la carte.

    A l’automne 2017, un «  trail in Calvi » au profit de la ligue contre le cancer, a été organisé sur le sentier jusqu’à la Revelata et l’on voit que les aménagements  nouveaux étaient indispensables,  : c’est avant tout un sentier pédestre, comme l’indique le panneau d’accueil.

    Le sentier revit et a presque retrouvé  son tracé d’origine «  de la citadelle à la Revelata », et nous estimons qu’ il est devenu praticable, et mieux matérialisé. La proximité de terrains privés et nouvelles constructions ont cependant eu raison de l’ancien tracé en certains points. Les derniers aménagements sont à venir sur le quatrième tronçon dépendant du conservatoire du littoral : Site d’Importance Communautaire de Porto / Calanche de Piana  / Scandola / Revellata / Calvi / qui regroupe un ensemble de côtes rocheuses et de fonds marins remarquables dont l’intégrité est unique en Europe. Les aménagements concerneront le  sentier et l’accueil des piétons sur le site comprenant le territoire s’étendant de A punta Vaccaghja (côte) à la Revelata (intégralité).

     

    Première partie :

    - De la citadelle  à la croix du Balkan :

    la pointe St François : départ au bout de la rue Jean Casi,  descente à droite vers les rochers, on y trouve la première balise sur poteau, montée vers le contrefort du sommet de la presqu’ile St François :   puis descente vers les rochers et la plage du Roncu : belles rambardes sur ce premier   tronçon qui s’avère être des plus   spectaculaires :

     

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Le Roncu : nouvel escalier accèdant aux terrains, au pied de la croix du Balkan

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Arrivant sur la première pointe  avancée aux abords de Tramariccia, il y a une petite station de «  crocus Minimus » (cohabite rarement avec le « crocus Corsicanus » plus grand et mieux connu) 

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral    le sentier des douaniers ou sentier du littoral    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Secteur Tramariccia, un  tracé actuellement bien matérialisé car ce tronçon était impraticable avant :

    -Face nord du l’éboulis sous la croix, un site exceptionnel et un magnifique tafonu :

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    et quelques narcisses à bouquet.

    Deuxième  partie :

    • De la croix du Balkan à Tramariccia :

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    le tracé est en jaune sur la carte,  plus des recommandations spéciales aux piétons et aux autres, les aménagements sont moins impressionnants que sur le premier tronçon mais il y a une rambarde et des escaliers  en dur bien faits, il s’agit surtout de matérialiser le sentier, la plupart du temps, avec des palissades légères.

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Troisième partie :

    -De Tramariccia  à la Punta Vaccaghja, plage et ancien arsenal de barques, le seul HIC est le tracé non « clarifié » en cet endroit , où si l’on suit bien les balises, on traverse un buisson étalé d’épineux non taillé : L’espace éloigné de la côte  permet tout de même un détour pour  ne pas être piqué

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    -Quatrième partie :

    C’est l’entrée dans le domaine du conservatoire du littoral dont les premières acquisitions ont été prévues en 1979, actées en 1994, puis en 2009,  votées en conseil municipal et depuis 2012, Monsieur le Préfet de Haute Corse a déclaré d’utilité publique l’acquisition  foncière par le

    Conservatoire du littoral, de la presqu’île de la Revelata .

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

     L’armeria, plante rare vue au sud de Calvi et à la Revelata

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires