•  
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • le sentier des douaniers ou sentier du littoral

     

     

    Samedi 30 juin – 21h30
    Calvi - Jardin de la Poudrière
    A TRUPPA DI U SVEGLIU CALVESE


    Présente


    LES DICTATEURS NAISSENT-ILS DANS LES CHOUX FLEURS ?

     


    Opera di dui soldi
    Très très librement adaptée des œuvres de Bertolt Brecht
    Texte et mise en scène d’Orlando Forioso
    Préparation vocale de Maryline Leonetti
    Avec
    Claudette Albertini – Madame Peachum, usurière / Fille de joie
    Marie-Blanche Carlotti – Roger Piccadilly, maire / Fille de joie
    Anne-Laure Cristofari – Ernesto Roma, gangster / Fille de joie
    Dhia Hemissi – Omar Sharif, acteur de talent /Trish, fille de joie/ Gangster
    Eric Laberenne – Monsieur Peachum, usurier et balance / Fille de joie
    Loïc Laberenne – Beck, agriculteur / Lopez, dealer/ Fille de joie / Gangster baullu
    Claire Mathieu – Jenny Colt, fille de joie en chef / Jennifer, dealeuse
    Antonia Noesen – Polly Peachum, femme d’Arturo
    Jacky Quilichini – Arturo Oui, apprenti dictateur
    Muriel Schmitt-Maglioli – Donald Colt, chef de la police / Piotr, plombier / Bill, agriculteur
    Dévote Spinosi – Désirée, dame de joie
    Jérémie Vandepoorte – Bud, agriculteur / Gangster
    Martine Vergnol – Bob, chef agriculteur / Fille de Joie
    Avec l’aimable participation de Bertolt Brecht

     



    Renseignements / réservation U Svegliu Calvese tél. 0495652357 svegliu@gmail.com
    Entrée 15 € /Réduit 8 €


    A Truppa di U Svegliu Calvese présente samedi 30 juin à 21h30, dans le jardin de la Poudrière de la Citadelle de Calvi “un’Opera di dui soldi”, très (mais alors très) librement adaptée de deux œuvres de Bertolt Brecht : L’Opéra de quatre sous et La résistible ascension de Arthur Ui.
    Rien qu’à la lecture du titre, on peut se faire une idée de l’ambiance du spectacle : LES DICTATEURS NAISSENT-ILS DANS LES CHOUX FLEURS ?
    Arturo Oui (Oui c’est son nom) est un gangster de bas étage de la ville d’Alabama, aux Etats-Unis, dans les années 30.
    Petit, brun et légèrement moustachu (cela vous rappelle quelqu’un peut-être ?), Arturo est prêt à tout pour faire main basse sur la ville. Dans ce but, il utilise ses gangsters, les prostituées, les usuriers, les policiers, l’ancien maire...Il devient le dictateur qui déclare la guerre au monde entier.
    Tous les habitants d’Alabama sont conquis et complices.
    Sauf qu’à la fin, quand la roue tourne, tous se retournent contre lui et retournent leur veste. La mémoire s’efface. Pour combien de temps ?
    Orlando Forioso est déjanté et il en a déjà fait la preuve. C’était indispensable pour traiter un tel sujet. Humour, sens comique et commedia dell’arte servent à dépeindre un Dictateur que l’histoire a bien connu, et qui y a laissé des traces sanglantes.
    Pourquoi le raconter au théâtre ? Nous sommes très (peut-être trop) distraits. Pourtant, aujourd’hui, on a la sensation que les libertés fondamentales sont de plus en plus menacées.
    La bande di A Truppa, pour la première fois, s’essaie aussi au chant (corci à noi !). La chanteuse Maryline Leonetti a fait tout ce qu’elle a pu pour limiter les dégâts. Vidaremu. Sentiremu.
    Le texte théâtral et les paroles des chansons sont nés de l’improvisation pendant les stages de théâtre à la Poudrière.
    Comme d’habitude, le spectacle est joué en français, corse et…allemand. Vous comprendrez tout, mais ne vous inquiétez pas si quelques mots d’allemand vous échappent…Le bonhomme est toujours très énervé.

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Nous avons repris notre baton de pèlerin pour parcourir le sentier des douaniers désormais appelé « sentier du littoral ».Depuis quelques années nous nous étions intéressés à son devenir car il était laissé à l’abandon et menaçait d’être effacé de la carte.

    A l’automne 2017, un «  trail in Calvi » au profit de la ligue contre le cancer, a été organisé sur le sentier jusqu’à la Revelata et l’on voit que les aménagements  nouveaux étaient indispensables,  : c’est avant tout un sentier pédestre, comme l’indique le panneau d’accueil.

    Le sentier revit et a presque retrouvé  son tracé d’origine «  de la citadelle à la Revelata », et nous estimons qu’ il est devenu praticable, et mieux matérialisé. La proximité de terrains privés et nouvelles constructions ont cependant eu raison de l’ancien tracé en certains points. Les derniers aménagements sont à venir sur le quatrième tronçon dépendant du conservatoire du littoral : Site d’Importance Communautaire de Porto / Calanche de Piana  / Scandola / Revellata / Calvi / qui regroupe un ensemble de côtes rocheuses et de fonds marins remarquables dont l’intégrité est unique en Europe. Les aménagements concerneront le  sentier et l’accueil des piétons sur le site comprenant le territoire s’étendant de A punta Vaccaghja (côte) à la Revelata (intégralité).

     

    Première partie :

    - De la citadelle  à la croix du Balkan :

    la pointe St François : départ au bout de la rue Jean Casi,  descente à droite vers les rochers, on y trouve la première balise sur poteau, montée vers le contrefort du sommet de la presqu’ile St François :   puis descente vers les rochers et la plage du Roncu : belles rambardes sur ce premier   tronçon qui s’avère être des plus   spectaculaires :

     

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Le Roncu : nouvel escalier accèdant aux terrains, au pied de la croix du Balkan

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Arrivant sur la première pointe  avancée aux abords de Tramariccia, il y a une petite station de «  crocus Minimus » (cohabite rarement avec le « crocus Corsicanus » plus grand et mieux connu) 

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral    le sentier des douaniers ou sentier du littoral    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Secteur Tramariccia, un  tracé actuellement bien matérialisé car ce tronçon était impraticable avant :

    -Face nord du l’éboulis sous la croix, un site exceptionnel et un magnifique tafonu :

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    et quelques narcisses à bouquet.

    Deuxième  partie :

    • De la croix du Balkan à Tramariccia :

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    le tracé est en jaune sur la carte,  plus des recommandations spéciales aux piétons et aux autres, les aménagements sont moins impressionnants que sur le premier tronçon mais il y a une rambarde et des escaliers  en dur bien faits, il s’agit surtout de matérialiser le sentier, la plupart du temps, avec des palissades légères.

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    Troisième partie :

    -De Tramariccia  à la Punta Vaccaghja, plage et ancien arsenal de barques, le seul HIC est le tracé non « clarifié » en cet endroit , où si l’on suit bien les balises, on traverse un buisson étalé d’épineux non taillé : L’espace éloigné de la côte  permet tout de même un détour pour  ne pas être piqué

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral le sentier des douaniers ou sentier du littoral

    -Quatrième partie :

    C’est l’entrée dans le domaine du conservatoire du littoral dont les premières acquisitions ont été prévues en 1979, actées en 1994, puis en 2009,  votées en conseil municipal et depuis 2012, Monsieur le Préfet de Haute Corse a déclaré d’utilité publique l’acquisition  foncière par le

    Conservatoire du littoral, de la presqu’île de la Revelata .

    le sentier des douaniers ou sentier du littoral

     L’armeria, plante rare vue au sud de Calvi et à la Revelata

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Collettivu Tocca'noi - Collectif Tocca'noi

     

    Le Collectif "Tocca'noi" mobilisé à Lisula-Rossa pour le tri sélectif

    Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 6 Mai 2018 

     

    Face à cette nouvelle crise des déchets que connaît la Corse, le collectif citoyen "Tocca'noi" s'est mobilisé ce dimanche matin en se donnant rendez-vous à un point d'apport volontaire de Lisula Rossa pour effectuer un tri sélectif des déchets et nettoyer les lieux qui croulent sous les déchets jetés à même le sol et laissant dégager une odeur nauséabonde

    Collettivu Tocca'noi - Collectif Tocca'noi

    Face à cette nouvelle crise des déchets, pénalisante pour notre environnement et notre santé, un collectif citoyen, comprenant des représentants de toutes les composantes nationalistes et de citoyens voulant préserver leur terre et leur environnement, inquiet de la situation, s'est constitué et a décidé de mener une action publique, afin, d'une part trier et nettoyer certains points d'apport volontaires et, d'autre part sensibiliser l'ensemble de la population face à la nécessité et l'urgence de bien trier ses déchets.



    Pour les membres de ce Collectif, pas question de "grasse matinée" ce dimanche matin et qu'importe que le temps soit pluvieux. L'heure est trop grave, il faut réagir et vite.
    A 9 heures précises,  au point d'apport volontaire, situé derrière la station d'épuration de Lisula Rossa, ils étaient là, derrière François-Xavier Acquaviva avec gants, masques, pelles  pour montrer que le tri sélectif c'était l'affaire de tous et qu'il était grand temps de se retrousser les manches et passer à l'action.


    Le PAV regorge de sacs poubelles et de containers laissant dégager une odeur pestilentielle.
    Malgré ces conditions difficilement supportable, pour bien montrer que, malgré les résultats encourageants que connaît la Balagne, le tri sélectif était encore bien loin de ce qu'il devrait être.
    Des containers sont renversés, des sacs sont éventrés pour montrer si besoin en était que pour bon nombre, le comportement citoyen reste encore inconnu.
    Le tri effectué avec l'aide de tous, les membres du Collectif ont ensuite nettoyé le site en attendant que ces déchets soient collectés.

     

     

    Arriver à passer de 26 à 60% de tri
    "A travers cette opération que nous menons aujourd'hui, je voudrais juste dire dans un premier temps qu'à  travers cette action il n'y a aucune récupération politique. 
    Il ne faut pas tout attendre des politiques et des Collectivités. Le citoyen a sa part de travail à faire dans le tri des déchets. Si tout le monde se donnait la peine de trier un minimum on pourrait très facilement passer de 26 à 60%.de tri.
    Si chacun y met un peu de bonne volonté la Corse sortira  rapidement du marasme. Le site de Viggionellu va très rapidement se remplir et dès le mois de septembre nous serons à nouveau bloqué si rien n'est fait on va à la catastrophe.
    Il ne faut pas penser  que parce que certains ont accepté de remplir plus vite un centre d'enfouissement que tout est réglé. De plus  le tout enfouissement n'est peut-être pas la solution, d'ou l'importance de trier un maximum.
    L'idéal serait d'arriver à  85% mais ça on y arrivera peut-être avec un travail, une éducation et plus de temps mais dès aujourd'hui, on veut montrer que l'on peut arriver à 60% sans beaucoup d'efforts mais juste avec un peu de bonne volonté" 
    précise François-Xavier Acquaviva.
    "Nous avons fait le choix  par hasard de Lisula Rossa pour cette action mais ça aurait tout aussi pu être à Calvi, Pigna ou ailleurs. Il ne faut donc pas y voir là  une connotation particulière ni sur le lieu, ni sur le local" devait préciser François-Xavier Acquaviva avant de rejoindre les membres du Collectif à pied d'oeuvre.
     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires