• Spassighjata 3 : les deux roues

    Spassighjata 3 : les deux roues

    Ce matin je prends mon vélo pour rendre visite à une amie, installez vous sur le porte bagage et vous verrez du paysage…

    La balade débute au monument aux morts, nous empruntons la rue Albert 1er, bien qu'elle soit étroite et ne laisse pas la place à une éventuelle piste cyclable, nous roulons sans danger car les véhicules adoptent une vitesse réduite :

    - « limitée à 30 » : voie affectée à la circulation de tous les usagers. La limite de vitesse concerne la rue jusqu'à l’ intersection suivante ; Quelques fois des quartiers entiers sont limités à 30 K/h : on parle alors de « zone 30 ».

    Rue des écoles (prolongement de la rue Albert 1er), à partir du petit rond-point, est-il possible de mettre en place ce qu'on appelle :

    - « Une bande cyclable sur chaussée ? » :1.20 m à 2 m recommandés de largeur , matérialisée en pointillés plus 50 cm le long des stationnements pour l’ouverture d’une portière de voiture en toute sécurité.

    Descendons vers la route de Santore ( ou route du stade) en restant sur la bande cyclable virtuelle qui nous mène au collège, un parking vélo existe déjà, qu’on se le dise ! Plus loin notre équipage est doublé par un bus scolaire, là où la route est la plus étroite, coup de vent décoiffant ; il faudrait vraiment aménager ce tronçon, si souvent emprunté par les collégiens, à vélo, en scooter ou en trottinette, sans oublier les poussettes ( ! ) normalement sur le trottoir, pour assurer la sécurité des habitants car la voie dessert un quartier dense, le centre social, le collège, la halte-garderie, l’école maternelle.

     

    Allons prendre l’air par le chemin de Rondoli, la bande cyclable se déroule sans souci sous nos roues jusqu’au croisement de la route de Pietramaggiore et là encore, la route n’est pas très large et je dois compter sur la bienveillance des automobilistes, que faire ?

     

    Passé le rond-point, une route champêtre, calme, mi-bitume, mi-terre nous conduit jusqu’à l’hôpital puis nous voici sur la route territoriale, j’obliquerais bien tout de suite à droite vers ce que l’on appellerait un « accotement revêtu » ou :

     

    -«Une bande multifonction » : Autres noms : bas-côté goudronné, bande multi-usage, accotement stabilisé...ou. La bande dérasée multifonctionnelle (BDM) est une bande dite de refuge ou de récupération (largeur par défaut : 1,25 m marquage compris). Elle offre un

    espace refuge momentané aux usagers en difficulté, principalement les véhicules à moteur, mais les véhicules motorisés n'ont pas le droit de rouler sur la bande. En revanche, elle peut être utilisée par les cyclistes (article R431-9 du code de la route) et peut être peinte d’une couleur différente pour marquer sa limite et pour sécuriser l’utilisateur.

     

    Hélas celle-ci s’arrête tout net devant un commerce, ce qui nous oblige à traverser la route et rejoindre le trottoir, praticable, même si à ce jour il n’y a pas encore de :

    - « piste cyclable sur trottoir » :

    C’est une bande unidirectionnelle d’1.20 m minimum de large, occupant la moitié du trottoir faisant en tout 4m de largeur, marquée au sol par une bande blanche continue et matérialisée par un revêtement visuel et tactile différend dudit trottoir . Contrairement à la bande cyclable sur chaussée qui tolère, un deux roues motorisé à faible vitesse, la piste cyclable sur trottoir leur est totalement interdite.

     

    La route de la pinède est devant nous et nous sommes ravis d’être en Espace Remarquable Classé, la petite route serpente au milieu des pins tranquillement mais pas très longtemps, nous voilà déjà arrivés sur l’ avenue C.Colomb et là, nous retrouvons notre piste imaginaire sur trottoir … pas toujours assez large , à réaménager donc….

     

    Le retour en ville se corse à partir de L’Orée des Pins, nous voilà en réelle insécurité sur la chaussée et jusqu’à l’avenue de la République avec ses :

    - « ilots centraux » :

    Ce type de configuration est appelé par les cyclistes les "couloirs de la mort". Le cycliste pour ne pas se mettre en danger doit rouler au milieu de la voie, il sera donc déconseillé à l’automobiliste d’essayer de doubler le cycliste

    A moins de la réaménager dans son ensemble et la rendre viable aux endroits normalement dévolus aux PMR, aux poussettes, aux piétons , aux vélos et aux voitures.

    Enfin, la boucle est bouclée : Le boulevard Wilson classé en « limitation 30 », en principe, n’est dangereux, ni pour les piétons, ni pour les cyclistes. En conclusion, après cette boucle de 45 mn, il est possible de donner une première réponse pour améliorer le confort et la sécurité du parcours avec un effort de mise en œuvre, rapide et peu coûteuse, de bandes cyclables, pistes cyclables, bandes multifonctions, dans notre belle ville qui en est totalement démunie, aux actes citoyens !

     

    Consultez le doc pour savoir comment bénéficier de réduction lors de l’achat d’un Vélo à Assistance Électrique↓ appelé VAE et ne roulant pas au-delà de 25 km / h : Cliquer ici

     

     

    Pour en savoir plus :

    guide_techn_fiche4_technique_zone30_cle29ec98.pdf

    le_tourisme_a_ve-lo_bat4%20(1).pdf

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :