• Stéphane Serra

    Interview Stephane Serra 01 decembre 2013

     (Photo Denis Derond)

     

     

    Il conduisait la tête de liste de l'opposition lors des municipales de 2008. AvecStéphanie Maraninchi et Jean Salicetti, Stéphane Serra a fait partie des élus de l'opposition au conseil municipal de Calvi Ces dernières années.

    C'est aujourd'hui confirmé, l'élu ne sera pas candidat aux municipales de 2014 sur la liste de Calvi Altrimente. Il revient aujourd'hui sur le bilan de l'opposition et de l'association, ainsi que sur ses perspectives d'avenir.

    Vous confirmez bien que vous ne serez pas candidat aux prochaines municipales ?

    Je confirme : c'est bien François-Xavier Acquaviva qui conduira la liste de Calvi Altrimente. Je ne serai plus en tête de liste, mais je serai quand même sur la liste. Ma décision n'est en aucun cas motivée par de la lassitude ou de la démotivation. Mais simplement l'envie d'être honnête avec mon entourage et les électeurs qui nous accorderont leur confiance au prochain scrutin. Un élu local doit être présent.

    Pourquoi passez-vous la main aujourd'hui ?

    Des raisons professionnelles m'empêchent d'assumer la charge d'élu local. Je pense qu'un élu local doit être le plus présent possible. Mais je ne tourne pas la page, je reste investi dans la cité en tant que citoyen actif. Je ne m'interdis rien. Pourquoi pas présenter une liste dans le futur, si je sens l'adhésion des Calvais autour de moi.

    Comment voyez-vous votre successeur?

    François-Xavier est quelqu'un de disponible. Il est né ici et connaît les Calvais. Il est très motivé et travaille beaucoup sur le projet de la liste que Calvi Altrimenteprésentera.

    Quel bilan tirez-vous de votre présence, durant ce mandat, au conseil municipal ?

    On nous a reproché de ne pas toujours nous opposer à la majorité. Nous avons voté certains projets à l'unanimité à partir du moment où l'intérêt général est préservé. Nous avons essayé d'être une opposition constructive. Nous n'avons peut-être pas fait assez de propositions. D'un autre côté, on ne nous a pas vraiment tendu la main sur les grands projets. Notamment celui du grand port. Nous ne sommes pas convaincus que ce projet soit viable. Avec une meilleure gestion on peut concilier la navigation de luxe avec le port de commerce, mais il faut des aménagements à la hauteur.

    Et celui de vos actions ?

    Nous avons soutenu le collectif contre la spéculation et pour le droit au logement dans l'affaire des rivages. L’opposition avait aussi ouvert un débat sur le rapport de la chambre des comptes en 2009, faisant état d'une ville endettée, qui accusait trop de charges. Nous avons aussi animé des débats sur l'indivision, la spéculation, les résidences secondaires, la désertification du centre-ville et de la citadelle. Nous avons également créé une feuille d'information avec de nombreux articles, pour ouvrir le débat. Aujourd'hui, un blog en ligne retrace l'actualité des projets de la campagne.

    Le combat contre les Rivages, c'est fini?

     

    Le projet est construit et il ne bougera malheureusement pas de sitôt. Dans le débat concernant la Semexval, on a voulu nous faire passer pour des incompétents, des irresponsables. Aujourd'hui, nous avons fait tout ce que nous avons pu, nous sommes allés au bout de la logique citoyenne. Casser l'image d'être argenté pour rester Quel est le programme de Calvi Altrimente en 2014 ?

    Dans les grandes lignes il prévoit la réalisation d'infrastructures et d'aménagements urbains pour recréer le lien social et intergénérationnel qui a été perdu depuis que le centre a été abandonné. Objectif est de présenter un projet moderne, qui allie la culture, la vie publique, la vie sociale et les loisirs. Tout n'est pas mauvais dans les réalisations faites par la majorité, mais on pourrait faire mieux. Je pense qu'il y a beaucoup de choses à faire, notamment en termes d'infrastructures culturelles, pour la jeunesse et la petite enfance. Il faut réanimer la vie des quartiers, poursuivre le programme d'accession à la propriété. Il faut un centre culturel, c'est urgent. Et s'occuper de la jeunesse calvaise qui n'a pas d'espace pour se retrouver. Ici, tout est réuni pour réaliser un étalement de la saison. Il faudrait casser cette image selon laquelle il faut être argenté pour rester à Calvi.

    Est-ce que le score précédent des municipales vous semble décourageant ?

    En 2008 Calvi Altrimente avait recueilli 721 voix, soit 27,26% des suffrages. On ne nous donnait que 100 voix, nous avons été au-dessus des espérances, y compris les nôtres. Nous n'avons pas de complexe d'infériorité. Le pouvoir en place ne nous fait pas peur. Il est certain que lorsque l'on a des gens en face qui capitalisent le pouvoir territorial, cela peut en effrayer plus d'un. Mais je pense qu'avec la structuration de l'association et notre présence au cœur des débats, on peut espérer bonifier le score de 2008 aux prochaines municipales. L’opposition ne sera forte que si les gens le souhaitent. Elle sera le reflet du désir de la population.

    PROPOS RECUEILUS PAR BARBARA IGNACIO-LUCCIONI

    bignado@corsematin.com

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :